Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Participez

EcophytoPIC est ouvert aux contributions. Pour contribuer, prenez connaissance ici de la charte des contributeurs et envoyez vos documents ou liens à l’adresse suivante : ecophytopic@acta.asso.fr

Télécharger la plaquette

Novembre 2012




Actualité publiée le : 29/11/2012

Dossier - Traitements phytosanitaires : se protéger tout en préservant l'environnement {Résumé:} En 7 fiches, ce dossier vous propose de refaire le point sur les conditions d'emploi d'un pulvérisateur et sur les bonnes pratiques en matière de traitement. Objectif : minimiser l'impact de ces opérations sur l'environnement… Et l'utilisateur. Vous y trouverez par exemple des rappels sur le remplissage de la cuve du pulvérisateur ou sur la réglementation en matière de mélanges. Article - Colza : vers des itinéraires techniques économes en produits phytosanitaires {Auteurs:} X. Pinochet, M. Valentin-Morison {Résumé:} Conserver une rentabilité sur colza en utilisant moins de produits phytosanitaires, c’est possible. Mais les baisses de rendements constatées ne sont pas compatibles avec la compétitivité des filières d’aval. ---- ------------------------------------------------------------------------------------------ La protection intégrée des grandes cultures à la recherche d'innovation Arvalis - Institut du végétal, suite au Comité national d’orientation et de suivi du plan Ecophyto 2018 a fait, lors d’une conférence de presse le 11 octobre 2012, le point sur ses recherches en cours [...][Lire la suite->http://www.clubadalia.com/actualites/vos-actualites-par-thematiques/protection-integree/870-la-protection-integree-des-grandes-cultures-a-la-recherche-dinnovation] Ecophyto 2018 : un indicateur de l'utilisation des produits de biocontrôleLa promotion des stratégies de biocontrôle est très importante dans la stratégie générale pour une agriculture durable moins dépendante des produits chimiques. Le plan Ecophyto 2018 vise à réduire de 50% [...][Lire la suite->http://www.clubadalia.com/actualites/vos-actualites-par-thematiques/protection-integree/869-ecophyto-2018-un-indicateur-de-lutilisation-des-produits-de-biocontrole] ---- ------------------------------------------------------------------------------------------ Des explications utiles sur l’Agriculture Ecologiquement Intensive (AEI) (par les Chambres d’agriculture de Bretagne) Des pages complètes et pédagogiques sur l’AEI sur le site des Chambres d’agriculture de Bretagne : Découvrir, Comprendre, Se former, Mettre en œuvre, Les travaux des partenaires, Participer à un groupe d’échanges, Expliquer au public. Ces pages sont avant tout destinées à fournir des informations utiles aux producteurs souhaitant s’engager dans la démarche. [Lire la suite->http://www.forumphyto.fr/2012/11/07/des-explications-utiles-sur-l%E2%80%99agriculture-ecologiquement-intensive-aei-par-les-chambres-d%E2%80%99agriculture-de-bretagne/] Encyclop’Aphid : l’encyclopédie INRA des pucerons et de leurs ennemis naturels JC Ballandonne, dans son journal du Web agricole, mentionne Encyclop’aphid, une initiative de l’unité Ecologie et génétique de l’INRA. Une série de fiches et des vidéos permettent de mieux connaître les pucerons (morphologie, cycle biologique, dégâts), leurs prédateurs, leurs parasites et leurs pathogènes. Le tout est complété par un glossaire des principaux termes techniques utilisés. Consulter Encyclop’Aphid, l’encyclopédie…[Lire la suite->http://www.forumphyto.fr/2012/11/08/encyclop%E2%80%99aphid-l%E2%80%99encyclopedie-inra-des-pucerons-et-de-leurs-ennemis-naturels/] ---- ------------------------------------------------------------------------------------------ Article - Maladies du bois de la vigne : gros plan sur les greffons et les porte-greffes en entrée en pépinière {Auteurs:} V. Viguès, O. Yobregat, B. Mille, F. Berud, V. Ayme-Sevenier, C. Baptiste et P. Larignon {Résumé:} Les vignes-mères de porte-greffes et de greffons peuvent, comme les vignes en production, exprimer des symptômes de maladies du bois et/ou être colonisées par les champignons liés à ces pathologies. Mais ces champignons passent-ils dans les greffons et porte-greffes issus de ces parcelles? L'IFV a mené une enquête qui apporte un début de réponse à cette question. Article - Enherbement des vignes : premier tour pour 23 candidats {Auteur:} X. Delpuech {Résumé:}Certains viticulteurs du sud de la France tardent à adopter la technique de l'enherbement de leurs parcelles, par crainte de la concurrence de l'herbe vis-à-vis de la vigne pour l'eau. D'où l'idée d'utiliser des couverts adaptés, différents de ceux en usage plus au nord. Mais pour cela, il faut d'abord les tester. Avant de le faire à l'échelle de vraies vignes, une présélection était nécessaire. Le jeu en vaut la chandelle. Article - Premier cas de résistance de la pyrale du maïs {O. nubilalis} à la lambda-cyhalothrine {Auteurs:} M. Siegwart, J.-B. Thibord, S. Maugin, R. Doucet et Y. Flodrops {Résumé:} Contexte : Des problèmes d’inefficacité du Karaté zéon®, insecticide à base de lambda-cyhalothrine, sur la pyrale du maïs au champ dans la région Centre (France) nous ont fait soupçonner l’existence d’une résistance. Aucun cas de résistance de ce ravageur à cette famille chimique n’avait été mis en évidence ailleurs auparavant. Un test a donc été réalisé.Résultat : Nous avons établi l’existence d’un cas de résistance de la pyrale du maïs à la lambda-cyhalothrine. Celle-ci atteint des rapports de résistance de 119 à la DL50. Elle peut donc être à l’origine d’échec de protection. Conséquences : Des stratégies de gestion de cette résistance doivent donc être mises en place. Heureusement, la conjoncture actuelle permet l‘accès à d’autres solutions, soit par voie chimique grâce à la mise sur le marché d’insecticides à modes d’actions variés, soit par lutte biologique à l’aide de trichogrammes, déjà largement utilisés par les agriculteurs contre la pyrale du maïs, sans oublier les méthodes prophylactiques (broyage des cannes). ---- ------------------------------------------------------------------------------------------ Article - Espaces non cultivés et biodiversité en vergers : vers une meilleure prise en compte {Auteurs:} Tronel C., Ricard J.M. {Résumé:} La prise en compte des espaces non cultivés et de la biodiversité qu’ils favorisent est devenue nécessaire pour un raisonnement global de la conduite de l’exploitation et du territoire dans lequel elle s’insère. L’un des arguments est que les interactions entre le verger et son environnement contribuent au bon fonctionnement du système de production. Les abords des parcelles constitués de haies, fossés, bandes herbeuses... sont à considérer comme des habitats semi-naturels où les interventions humaines doivent être réduites et raisonnées pour permettre l’installation naturelle de la faune et de la flore parmi lesquelles se développent notamment les auxiliaires. Ces espaces non cultivés constituent un maillage qui favorise les transferts entre les différents territoires et développe la biodiversité. Article - Biodiversité fonctionnelle en verger de pommier : les chauves-souris consomment-elles des ravageurs ? {Auteurs:} Jay M., Boreau de Roncé C., Ricard J.M., Garcin A., Mandrin J.F., Lavigne C. , Bouvier J.C., Tupinier Y., Puechmaille S. {Résumé:} La recherche, par PCR diagnostique, d’ADN de carpocapse de la pomme et de tordeuse orientale dans les fèces de chauves-souris a été engagée entre 2009 et 2012 dans le cadre d’une thèse conduite au Ctifl. Sur plus de mille crottes de pipistrelles de Kuhl (Pipistrellus kuhlii) et de pipistrelles pygmées (Pipistrellus pygmaeus) collectées sous des gîtes artificiels placés près de vergers de pommiers, 179 ont été analysées par PCR. De 5 à 14 % des fèces testées se sont révélées positives au carpocapse de la pomme et 15 à 21 % à la tordeuse orientale. Ces espèces sont donc de véritables auxiliaires pour l’arboriculture. Leur présence autour des vergers est possible avec un environnement de qualité. Article - Pourriture grise du fraisier : résistance aux fongicides chez {Botrytis cinerea} {Auteurs:} Bardet A., Walker A.S. {Résumé:} L’équipe « Fongicides » de l’unité de Recherche BIOGER-CPP, basée à l’Inra de Grignon travaille plus particulièrement sur les aspects de caractérisation et d’évolution des résistances aux fongicides chez le champignon {Botrytis cinerea} en culture de vigne. Dans le cas du fraisier sous abri, la pourriture grise du fruit est assez bien maitrisée par l’aération du tunnel. Par contre en culture sur substrat forcée et en culture de plein champ, cette maladie peut provoquer de graves dommages, tant aux plantes qu’aux fruits. Ceci a motivé en 2010 l’amorce d’une étude sur la résistance aux fongicides chez {Botrytis cinerea} en culture de fraisier en partenariat entre le Ctifl (Centre de Lanxade) et l’Inra (Grignon). ---- ------------------------------------------------------------------------------------------ Article - Solarisation et biofumigation: des solutions pour la Vendée - p 54 Article - Le maïs piège les mouches des légumes - p 60 ---- ------------------------------------------------------------------------------------------ Article - Conduite intégrée peut rimer avec taux de protéines - p 60