Arboriculture

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Retrouvez les bulletins de santé du végétal (BSV) de votre région

Lutte contre la suie des pommes : l'intérêt d'un modèle de prévision d'évolution


Page web


Actualité publiée le : 12/02/2019 Culture : Fruits à pépins Source : Site Produire Bio (FNAB) Références : Article du 16 juillet 2018

La maladie de la suie ou maladie de la pluie est souvent observée dans les vergers de pommes tardives situés en bas-fonds humides ou peu traités pendant l’été. Déjà visible à la récolte, elle s’intensifie en conservation. Il s’agit d’une altération superficielle de l’épiderme qui n’entraîne pas de pourriture. C’est la qualité visuelle qui est affectée. Les tâches sont incrustées dans l’épiderme du fruit et ne s’éliminent pas au brossage. Les qualités tant organoleptiques que sanitaires du fruit restent intactes. La maladie de la suie n’entraîne pas de pourritures humides favorables au développement de la patuline.

Toutes les fermes du réseau Dephy animé par l’ADABio (Ain, Isère et Savoie) ont des parcelles régulièrement atteintes par cette maladie avec une intensité variable selon la pluviométrie estivale ou les brouillards automnaux. Sur les douze fermes du réseau qui essaient déjà de mieux positionner les interventions fongicides, notamment contre la tavelure, deux arboriculteurs testent depuis 2 ans un modèle de prévision de l’évolution de la maladie de la suie (RIM pro) en fonction des températures, de la durée d’humectation du végétal et de la pluviométrie afin de diminuer le nombre  d’interventions phytosanitaires estivales et automnales. L’un d’entre eux témoigne.